Phenix Promotion

MOTOCULTOR FESTIVAL – @Theix (FR) le 15/08/14

Le MOTOCULTOR à décider de frapper fort cette année avec des groupes qui vont nous en mettre plein la tête pendant 3 jours.

Vendredi 15 août 2014 :

MALEVOLENT CREATION + KREATOR + TROLLFEST + ENTOMBED AD + CANCER + ENSIFERUM + ANDREAS & NICOLAS + DAGOBA + DAWN OF MIGHT + MONONC’ SERGE + HAVOK + T.A.N.K. + HUATA + TEMPLE OF BAAL + THE GREAT OLD ONES

 

Fraîchement arrivé du midi, à peine le temps de retirer le pass et de poser la tente que je filerais devant la Supositor Stage

THE GREAT OLD ONES

01-tgoo1

Premier groupe pour ouvrir les hostilités en cette première journée : les Bordelais de THE GREAT OLD ONES défendant leur dernier né « Tekili-Li ». Avec leur musique Lovecraftienne teintée d’une ambiance sombre avec des riffs bien lourds, on pourrait se demander si leur position dans le running order est si avisée en cette heure de la journée (je vois plus THE GREAT OLD ONES jouer de nuit). Le groupe aura un son très bon et nous livrera ses riffs pesants, mais bourrés d’émotions sans sourciller. THE GREAT OLD ONES offrira donc une belle prestation qui sera une bonne mise en bouche pour commencer cette longue journée.

02-tgoo2

TEMPLE OF BAAL

03-temple1

Vu au HELLFEST cette année et pleinement ravis de leur prestation, aujourd’hui j’ai l’impression de voir un tout autre groupe et clairement je serais vraiment déçu par leur prestation. Le son est vraiment exécrable, le chant d’Amduscias est quasi inexistant, la basse est aléatoire, quelquefois trop haute, quelquefois trop basse, leur son fait du yoyo…

04-temple2

Difficile donc de se mettre dans le set, même si les compères sur scène se donnent à fond à leur grande habitude… La question à se poser : se sont-ils rendu compte que le son était si catastrophique (peut-être leurs retours étaient, eux, correct ?). Toujours est-il que je ne traînerais pas devant ce massacre sonore sur la musique des TEMPLE OF BAAL et préfère rester sur la bonne impression que j’ai toujours eue en live.

05-temple3

Setlist : Traitors to Mankind / Angstgeist / Slaves to the Beast / Golden Wings of Azazel / Hate Is My Name / Walls of Fire

HUATA

06-huata1

Les Rennais de HUATA, classé Stoner-doom me sont totalement inconnus. C’est donc, très surpris, que j’ai vu le chanteur arriver vêtus d’une toge rouge. En dehors de l’aspect vestimentaire, je n’adhère pas à leur musique, même si le son est loin d’être mauvais et leur composition très bien ficelée. Ici ce n’est que question de goût personnel, car HUATA n’a pas de mal à relever l’ambiance et a dans son public une bonne petite poignée de fans. Hélas, ils seront maudits les HUATA avec la tombée d’une pluie diluvienne qui va venir s’abattre sur les terres du MOTOCULTOR, le public s’éparpillera en masse afin de s’abriter, il ne restera que quelques « fous furieux » devant la scène pour assister au set complet des HUATA.

07-huata2

Face à cette pluie diluvienne, direction l’espace V.I.P., on s’abrite, on fait sécher les appareils, on salue les copains, la famille et j’en passe et on va se boire une petite mousse… ah non ! Suite à un problème sur un transfo, pas d’électricité, donc pas de pompe active, donc pas de bière… Miséricorde.

Hors de question pour moi d’aller mettre les pieds dehors face au torrent de pluie qui s’abat, quelques collègues s’aventureront malgré tout et reviendront bredouilles face à l’annulation temporaire de T.A.N.K. Au vu des litres d’eau s’abattant sur la scène. Zeus ayant décidé de s’apaiser, la pluie s’arrête et nous allons enfin pouvoir assister au set de T.A.N.K..

T.A.N.K.

08-tank1

C’est ainsi que T.A.N.K. débarque sur la Dave Mustage et lancera son premier morceau, ou du moins essayera puisqu’une coupure de courant va venir écourter ce morceau et donc le set. Durant cinq minutes à voir s’agiter l’équipe technique faisant tout pour régler le problème, les T.A.N.K. ne perdront pas le sourire et joueront avec le public, air guitare, un concours entre ceux qui gueulent le plus fort à bâbord ou à tribord, les gaillards ne se laissent aucunement décontenancer.

09-tank2

Une fois le souci technique réglé, Raf informe le public que le set sera donc bien sûr écourté, mais ce n’est pas ce qui les empêchera d’agir tel un rouleau compresseur. En cinq morceaux, T.A.N.K. aura réussi à faire exploser l’ambiance et à motiver un public à se déchaîner : mosh, wall of death, slam, rien n’est mis de côté.

IMG_0220

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Malgré ces aléas météorologiques et techniques, un set très court, la prestation de T.A.N.K., comme la réaction du public, force le respect. Bravo à tous !

10-tank4

Setlist : The Raven’s Cry / T.A.N.K 09′ / Beautiful Agony / Disturbia / Brother in Arms

HAVOK

12-havok1

Bien que j’en observe le nom se répéter pas mal ces derniers temps au travers de promo, tournée, concerts et fest, je n’ai jamais vu HAVOK sur scène. Je ne serais pas déçu de leur thrash efficace qui va donner un second coup de boost au public après la prestation de T.A.N.K.. C’est puissant et percutant, du riff comme tout thrasheux aime.

13-havok2

Une set list efficace, leur prestation va passer à une vitesse hallucinante que ce soit à coup de riffs bien speed ou d’autres faisant effets de marteau-piqueur générateur de slam. Le bassiste tout sourire joue énormément avec le public contrairement au chanteur guitariste, plus « stoïque » mais qui envoie le bousin avec brio. Le public sera bien sûr charmé et très réactif sur le son et la prestation des HAVOK, entre headbang, quelques petits mosh à droite à gauche, on peut dire sans conteste que le passage d’HAVOK est une réussite.

14-havok3

Setlist : Covering Fire / Point of No Return / Give Me Liberty…or Give Me Death  / I Am the State / From the Cradle to the Grave / Under the Gun / D.O.A. / Unnatural Selection / Time Is Up

MONONC’ SERGE

MONONC’ SERGE… comment dire ce que je pense sans passer pour le dernier des connards aigris qui n’a pas d’humour ? Je suis totalement insensible à ce qu’il fait… hum… non je ne suis pas insensible, je suis réceptif à l’humour noir, mais pas au mauvais goût. Et je ne comprendrais toujours pas ce que ce personnage fait dans un fest metal (et ce n’est pas le premier où je le vois), bref il en faut pour tout le monde comme on dit. Ce sera donc le moment pour moi d’aller grignoter un petit quelque chose.

Setlist : Les Patates / Le Joual / Les Cochons / La Maladie Du Préjugé / Woodstock En Beauce / Hitler Robert / Fourrer / Paris Keupon / L’Âge De Bière / Marijuana / Destruction

DAWN OF MIGHT

15-dawn1

Changement de registre avec DAWN OF MIGHT et son brutal death. Étant fort sensible au brutal death, clairement ici le groupe assure un grand coup, par moments ça sonne même death technique et du niveau ils en ont. Sur scène je trouve cependant leur présence très discrète, un poil trop timide comparée à la force que dégage leur musique.

16-dawn2

Attention je ne dis pas non plus qu’ils soient statiques, mais au vu de leur composition je m’attendais à bien plus de mouvement. DAWN OF MIGHT a livré un bon set et sera rangé, pour ma part, dans la classe « groupes à suivre de près » mais ils méritent qu’on y tende une oreille.

17-down3

DAGOBA

18-dagoba1

DAGOBA, quatre ans après leur dernière prestation au MOTOCULTOR, les voici de retour pour en fouler la scène avec toujours autant de fougue et d’efficacité. On pourra reprocher maintes choses à DAGOBA, que ce soit les discours répétitifs de Shawter ou la set list donnant un effet de redondance d’une scène à l’autre, on ne pourra pas retirer le fait que les Marseillais savent envoyer la sauce et retourner une scène et son public d’un claquement de doigts.

19-dagoba2

Ici donc rien de bien neuf, mais un set malgré tout remarquable, des gaillards qui se donnent sur scène à 400 %, Shawter toujours aussi communicatif et Werther toujours aussi fou sur scène sans oublier Francky derrière les fûts et Zed, qui semble être le plus posé de la clique, mais dont l’efficacité est tout aussi redoutable. Côté public, ambiance déchaînée, wall of death et j’en passe, bref du DAGOBA quoi !

20-dagoba3

Setlist : I, Reptile / The Man You’re Not / Black Smokers / When Winter… / The Great Wonder / It’s All About Time / The Things Within / The White Guy (And The Black Ceremony)

ANDREAS & NICOLAS

21-andreas1

Une pause dans ces hostilités, ça ne fait jamais de mal, alors histoire de ne pas se prendre trop au sérieux et de se marrer un grand coup, allons de bons pieds voir le set de ANDREAS & NICOLAS. Ils commenceront sur le classique « Putain, putain, putain » avec toujours Mister Singe derrière les fûts, rien de bien nouveau…

22-andreas2

  Ah si ! On a Mister Poulet qui fait le repassage pendant les morceaux, bon ça, c’est fait ! Malgré leur côté déglingo rock à là je fais n’imp et ça marche, ANDREAS & NICOLAS offre toujours du set réglé au millimètre carré avec des prestations travailler pour une seule chose, nous mettre la banane et ça fonctionne toujours. Entre « Chatroulette », le coup de téléphone à Will Smith, « Je collectionne des canards (vivants) », « J’ai fait caca dans mon cartable », ANDREAS & NICOLAS n’en rate pas une et les compères en plus de bien nous faire rire, et fait preuve d’une complicité exemplaire sur scène. À voir et revoir et ce toujours avec le sourire.

23-andreas3

ENSIFERUM

24-ensiferum1

Cela faisait un moment que je ne les avais pas vus, de mémoire il me semble que c’était au Splendid avec le frangin Slaytanic de Metal Sickness (vive la concurrence). Décidément cette journée est très éclectique, mais les Finlandais d’ENSIFERUM et leur folk-pagan metal ne laisse jamais indifférent.

25-ensiferum2

Leur musique est efficace et sur scène cela envoie bien du bois, avec au regret cependant une attitude un peu trop stationnaire des membres en dehors de l’intenable bassiste qui ne tient pas en place. Un public motivé, un peu trop même à la vue de la boue volant dans tous les sens, mais bon ça colle un peu au côté pagan qui se joue sur la Dave Mustage même si le chanteur, à plusieurs reprises à demander de cesser ce joyeux bordel.

25-ensiferum3

En dehors d’une set list somme toute assez classique, mais pas des moins efficace, il sera à regretter un son qui me rappelle ce que j’ai vu de bon matin avec TEMPLE OF BAAL, oui c’est assez dégueulasse et je pèse mes mots et ici au niveau de l’instrumentation présente sur leur musique, l’effet s’en fait ressentir de plus belle. Un avis donc très mitigé sur ENSIFERUM que j’espère revoir et ce avec un meilleur son car là je resterais clairement sur ma faim.

26-ensiferum4

Setlist : Symbols / In My Sword I Trust / One More Magic Potion / From Afar / Token of Time / Blood is the Price of Glory / Twilight Tavern / Burning Leaves / Iron / William Tell Overture Finale (Gioachino Rossini cover)

CANCER

28-cancer1

CANCER et son death metal à la old-school est typiquement le genre de groupe qui peut m’attirer, mais ici il n’en sera rien, car leur prestation me laissera de marbre. Une fois de plus c’est personnellement une question de goût, car il m’est impossible de trouver un atome crochu avec leur musique au point où j’arriverais à adhérer.

29-cancer2

Pourtant, aucun ne manque de charisme sur scène et balance ses morceaux avec une précision chirurgicale, mais quand ça ne passe pas, ça ne passe pas. Le public par contre et nombreux de mes confrères et consœurs semble bien adhérer à leur musique, ils seraient donc de mauvaise foi de dire que c’est un groupe à recommander, la curiosité n’a jamais tué.

30-cancer3

Setlist : Cancer Fucking Cancer/Witch Hunt / Death Shall Rise / Into The Acid / Die Die / Tasteless Incest / To The Gory End / Body Count / Burning Casket / Hung, Drawn And Quartered / Deathroned Emperor (CELTIC FROST cover)

ENTOMBED AD

31-entombed1

Nouvelle version de ENTOMBED avec ENTOMBED AD, après tout Why not ? D’autant plus que les Suédois vont bien marquer les esprits avec une prestation qui distribuera des claques à répétition.

32-entombed2

Un son énorme et bien brutal qui te débouche les esgourdes à grands de riffs over-puissants, que demande le peuple ? L’efficacité de ENTOMBED AD se ressent sur scène comme dans le public, des sourires des deux fronts, un son terrible et des morceaux sélectionnés avec soin pour la set list, feront de leur prestation un grand moment à vivre en cette première journée.

33-entombed3

Bourrin, efficace, net et sans bavure, des zikos super-motivés et souriant, un son puissant, des riffs incisifs, ENTOMBED AD sera jusqu’ici la plus grosse claque que j’aurais prise en cette première journée (pour le moment).

34-entombed4

Setlist : Pandemic Rage / I For An Eye / Revel In Flesh / To Ride, Shoot Straight And Speak The Truth / Living Dead / Out Of Hand / Kill To Live / Wolverine Blues / Eyemaster / Waiting For Death / Chief Rebel Angel / Left Hand Path / Supposed To Rot

TROLLFEST

35-trollfest1

Une nouvelle fois, un changement de registre quelque peu brutal avec les Folk « festif » de TROLLFEST. Premièrement, comment font-ils pour tenir autant sur scène (ils sont sept) et surtout à ne cesser de bouger et ce sans jamais se rentrer dedans !

36-trollfest2

TROLLFEST me semble un peu plus fou à chaque nouvelle scène. Aficionados ou pas, il est très difficile de ne pas se laisser entraîner par les festivités de TROLLFEST. Ils sont timbrés certes, mais ils maîtrisent leurs morceaux et leur scène avec une telle aisance que s’en est impressionnant.

37-trollfest3

Le public, à l’image du groupe est déchaîné, TROLLFEST n’en ratera pas une pour voler des sourires à son public en foutant un bordel monstre sur scène ou encore avec ses covers des plus originaux puisque l’on aura droit à « Toxic » de BRITNEY SPEARS ou encore « Papayou » de CARLOS qui va nous rester en tête une bonne partie de la soirée, à partir de là un seul mot pour TROLLFEST : une réussite.

38-trollfest4

Setlist : Intro (Trollkamp)/ Kaptein Kaos / Vulkan / Brakebein / Toxic (BRITNEY SPEARS Cover) / Brumlebassen / Papayou (CARLOS Cover) / Karve / Der JegerMeister / Die Grosse Echsen / Illsint / Solskinnsmedisin / Helvetes Hunden Garm

39-trollfest5

KREATOR

40-kreator1

KREATOR, cela faisait un moment que je ne les avais pas vus en live (HELLFEST), et très honnêtement j’espérais que Mille Petrozza et je dis cela en tout bien tout honneur, arrête de parler trop entre chaque morceau, car le côté « je fais cinq minutes de titres et je parle pendant cinq minutes après », ça me donne l’impression d’avoir un demi-concert.

41-kreator2

Ne faisons pas pour autant la mauvaise langue, voir KREATOR en live, en dehors de la blablate, c’est tout de même de la grosse biffle Allemande en pleine poire ! Pour les aficionados de KREATOR, ce concert pourra sembler barbant de par son aspect « trop vu » comme de part les discours tout faits, pour les néophytes ce sera une belle branlée. Un set qui n’a pas énormément bougé depuis un moment l’air de rien, mais on ne manquera pas de se prendre des poutres en pleine tronche au travers de morceaux tels que « Pleasure to Kill », « Civilization Collapse », « Violent Revolution » etc.

42-kreator3

En plus des discours à rallonge, au regret également le recul des compères de Mille Petrozza qui resteront dans l’ombre les ¾ du set, je n’ai rien contre le côté intimiste, mais là c’est un peu trop à mon goût. Toujours est-il que le Motocultor a su frapper fort avec une telle tête d’affiche et qui restera cependant un très beau cadeau à apprécier en live.

43-kreator4

44-kreator5

Setlist : Mars Mantra / Phantom Antichrist / From Flood Into Fire / Coma Of Souls / Endless Pain / Pleasure To Kill / Hordes Of Chaos (A Necrologue For The Elite) / Phobia / Enemy Of God / Civilization Collapse / Violent Revolution / Flag Of Hate/Tormentor / Until Our Paths Cross Again

MALEVOLENT CREATION

45-malevolent1

Cette première journée se clôturera avec le thrash américain de MALEVOLENT CREATION. Ce serait mentir de dire que la fatigue accumulée ne joue pas sur l’ambiance devant le groupe, comme sur l’avis qui en sortira. MALEVOLENT CREATION vaut pourtant le détour et n’a pas grand-chose à prouver sur scène de par son expérience, le charisme de chacun ou encore de la qualité de leurs morceaux.

46-malevolent2

Trop fatigué, trop usé (la pluie n’a pas aidé clairement), la fatigue se faisant énormément ressentir, je n’assisterais qu’à une moitié de set, en espérant tout de même les revoir en de meilleures conditions ou simplement en étant plus en forme.

Setlist : Blood Brothers / Multiple Stab Wounds / To Die Is At Hand / Coronation Of Our Domain / Slaughterhouse / Manic Demise / Eve Of The Apocalypse / Antagonized / Infernal Desire / Living Fear / Monster / Malevolent Creation

 

 

Report réalisé par Phenix

Retrouvez ces artistes sur facebook

The Great Old Ones

Temple Of Baal

Huata

T.A.N.K.

Havok

Dawn Of Might

Dagoba

Andreas & Nicolas

Ensiferum

Cancer

Entombed AD

Trollfest

Kreator

Malevolent Creation

Motocultor Festival