Phenix Promotion

FALL OF SUMMER FESTIVAL – @Torcy (FR) le 05/09/14

Première journée du FALL OF SUMMER avec :

VENOM + VAMPIR + CARCASS + IMPALED NAZARENE + AURA NOIR + BORKNAGAR + ROTTING CHRIST + EXUMER  + BÖLZER + AGRESSOR + MERCYLESS + CRUXIFICTION

Nous sommes début Septembre, c’est la rentrée pour certains, la reprise du taf pour d’autres mais surtout pour tous, c’est la fin de l’été mené à coups de festival armé de crème solaire, lunette et casquette… Pas de panique à bords, ce week-end du 5 et 6 septembre est pourtant bien nourri avec le RAISMES FEST, le GO HELL FEST et surtout le tout nouveau FALL OF SUMMER FEST mené de main de maître par Jessica Rozannes (KORPORATION / BLACK DOG) et par la team de A JETER PROM.

Le choix paraissait Cornélien, mais l’affiche du FALL OF SUMMER a su lever les doutes, sans compter la promotion vraiment extra, puisque sur chaque festival national ou Européen, le FALL OF SUMMER était fortement représenté, sans compter une affiche exceptionnelle dans un cadre des plus original et agréable.

C’est donc à Torcy, à quelques kilomètres de Paris, au bord du lac, avec le sable et une vue magnifique que se dérouleront ces deux jours de fest plein de surprise.

Arrivés du vendredi, un camping déjà bondé, un peu de retard mais enfin nous mettons les pieds sur le site pour assister au set de CRUXIFICTION.

CRUXIFICTION

01
Les Franciliens de CRUXIFICTION s’emparent de la scène Sanctuary correspondant à la « petite » scène pour une première dose de black metal. Sapian au chant et à la basse envoie du lourd à coup de riffs ravageurs et un chant avec beaucoup de profondeur.

02

À la batterie se trouve Samuel Santiago, décidément celui-là est partout tandis qu’à la guitare on reconnaîtra Saroth de Temple of Baal qui avec le second guitariste Belial, enverront une musique teintée de riffs destructeurs mêlés à des passages plus mélodiques. Leur set list sera composé de morceaux de « The Coming » (2011) ainsi que de deux nouveaux titres que sont « And So Finally… » et « After The Battle Won »

03

CRUXIFICTION aura marqué l’ouverture de cette première journée du FALL OF SUMMER avec brio.

Setlist : The Coming / The New Messiah / And So Finally… / Burn On A Cross / After The Battle Won

04

MERCYLESS

05

Place désormais au death metal de MERCYLESS considéré comme l’un des groupes du « French Big Four ». Fidèle à eux-mêmes, MERCYLESS offre un jeu de scène très stoïque pour une musique qui pourtant ne manque pas de bagou. Max Otero au chant et guitare reste immergé dans sa musique mais nous livre un son old school soigné et terriblement efficace.

06

Matthieu Merklen à la basse, envoi une rythmique monstrueuse soutenue par le poignet de fer de Stéphane Viard à la guitare. Leur set list sera concentré sur le premier album « Abject Offerings » sortis en 1992 et leur dernier né « Unholy Black » sortis fin 2013.

07

Le public restera, à l’image du groupe, très stoïque, mais sans manquer d’attention au set de MERCYLESS qui à son habitude reste efficace et carré à souhait.

Setlist : Substance Of Purity / Infamy / A Message For All Those Who Died / God Is Dreaming / Without Christ / Abject Offerings / Probably Impure / Spiral Of Flowers / I Vomit This World / Burned At The Stake

AGRESSOR

08

Quoi de mieux pour enchaîner après MERCYLESS qu’un autre groupe de notre « French Big Four » avec ici le thrash death metal de AGRESSOR qui ouvrira donc la Blackwaters Stage avec sa vue imprenable sur le lac, les pieds dans le sable ou encore la butte naturelle faisant office de gradins.

09

Alex (guitare Chant) et ses compères vont, pendant 45 minutes, balancer une déferlante de riffs ravageurs. Hélas la guitare d’Alex manquera de puissance en début de set et se fera donc timide notamment sur les soli, ce petit problème technique se réglera au fur et à mesure du set. Une fois la guitare d’Alex mise à niveau, AGRESSOR va faire ce qu’il fait de mieux en nous livrant des morceaux choisit avec soin parmi les excellents « Sorcerer », « Antediluvian » etc.

10

Guigou à la basse et Kevin Paradis à la batterie donnent un jeu tout en puissance tandis que Kevin Verlay, à la guitare, assure ses parties rythmiques et soli avec aisance et précision. Alex est toujours aussi impressionnant par sa technique comme par sa présence sur scène.

11

Hélas, à cette heure le public sera encore que trop parsemé devant la Blackwaters Stage et pas encore assez chaud non plus au vu de l’ambiance assez calme qui règne et qui de ce fait, est en contradiction avec la musique de AGRESSOR. Malgré cela, AGRESSOR aura ouvert cette scène en livrant ce que l’on appelle un grand show.

12

Setlist : Medieval Rites / Bloodshed / Antediluvian / Deathreat / Warrior Heart / The Sorcerer / God From The Sky / When Darkness / Overloaded / Someone To Eat

BÖLZER

13

Les duos ont tendance à laisser perplexe dans le metal, mais certains se démarquent aisément par la qualité de leur composition. Ce sera le cas ici avec les Suisses de BÖLZER. KzR au chant et guitare combinera un jeu des plus agressifs à la guitare avec un chant hurlé tout en puissance offrant une atmosphère qui pèse lourdement sur certains passages.

14

À la batterie, HzR ne fera pas dans la dentelle à coups de blast hyper rapide et d’un jeu d’une extrême précision. BÖLZER a réussi à capter son auditoire, déjà un peu plus nombreux sur le site, et en dehors d’un son parfois assez moyen, à offrir un set de bonne qualité.

Setlist : The Great Unifer / C.M.E. / Steppes / Entranced By The Wolfshook / Zeus – Seducer Of Hearts

 

EXUMER

Une première en France pour EXUMER, l’orga du FALL OF SUMMER n’a pas fait les choses à moitié.

15

Les Allemands de EXUMER, avec leur thrash destructeurs, vont remuer un grand coup le public du FALL OF SUMMER, bien plus nombreux désormais devant la Blackwaters Stage. Mené de main de fer par le frontman Mem Von Stein, tout sourire et gérant sa voix comme sa scène avec brio, l’ambiance ne tardera pas à exploser et voir naître les premier pogo dans le sable pour les plus courageux.

16

Une fois de plus une guitare se trouve en retrait, ici ce sera, à regret, pour Ray Mensh. Concernant T. Shavio, à la basse, avec le masque à l’effigie du groupe, donnera un jeu des plus carré sans compter une présence scénique énorme, une très grande complicité se remarquera d’ailleurs avec Marc B. à la guitare.

17

Matthias kassner à la batterie est un monstre, son jeu est percutant à souhait et fédérateur de bon gros headbanging dans le public. La set list génératrice de mosh part à tout va comportera les incontournables « Winds Of Death », « Vermin Of The Sky » ou encore l’imposant et dévastateur « I Dare You ».

18

Un premier passage en France pour ce qui sera une réussite totale, il ne nous reste plus qu’a espéré que cela leur ouvrira des portes pour fouler à nouveau le sol français.

Setlist : Winds Of Death / Journey To Oblivion / The Weakest Limb / Fallen Saint / Vermin Of The Sky / A Mortal In Black / A New Morality / I Dare You / Xiron Darkstar / Fire & Damnation / Possessed By Fire

19

ROTTING CHRIST

Nous changeons désormais de registre avec le dark black metal des Grecques de ROTTING CHRIST. Arrivant sur scène, nous tournant le dos sous l’introduction instrumentale de « 666 », l’ambiance se posera d’elle-même.

20

La nuit commençant à tomber, l’heure de passage de ROTTING CHRIST frôle la perfection. C’est ainsi qu’en découlera une heure de set qui nous plongera dans des ambiances lourdes et sombres propres à la musique de ROTTING CHRIST. Sakis, au chant et guitare, nous emmènera continuellement dans la noirceur et dans l’écrasante atmosphère qui opère sur la Sanctuary Stage. Van Ace à la basse est toujours aussi imposant malgré une certaine statique sur scène, à l’opposé de George Emmanuel, nouveau venu à la guitare, qui ne tient pas en place.

21

Les titres s’enchaîneront assez vite en passant par une set list très variées avec les récents « P’unchaw Kachun – Tuta Kachun » et « In Yumen – Xibalba » issus du dernier album sortis en 2013, le magnifique « The Sign Of Evil Existence » datant du tout premier album sorti en 1993 ou encore le cover « Societas Satanas » de THOU ART LORD.

22

ROTTING CHRIST nous aura offert une prestation digne de leur renom et ce pour notre plus grand plaisir.

Suite à quelques soucis de santé me faisant cruellement défaut aujourd’hui, je ne pourrais couvrir le set d’AURA NOIR et à mon grand désarroi les sets de IMPALED NAZARENE, CARCASS et VAMPIR.

BORKNAGAR

23

Dans les autres grandes surprises du FALL OF SUMMER, se trouvera la présence des Norvégiens de BORKNAGAR, n’ayant pas foulé les terres Françaises depuis trop longtemps.

Hélas nous allons vite déchanter à l’arrivée sur scène de Andreas « Vintersorg » Hedlund et ICS Vortex dont le chant sur « The Guenine Pulse » est clairement inaudible. Il en sera de même pour l’ensemble des musiciens avec un son vraiment mauvais où malgré la concentration pour essayer d’en distinguer les passages, ce premier morceau est chaotique.

24

Nous aurions pu espérer une correction au fil du set, mais il n’en sera rien, le son fera constamment du yo-yo nous donnant certains morceaux sonnant dans l’a peu près et d’autres sonnant dans une confusion totale. Le chant s’étouffe dans les guitares de Øystein Garnes Brun et Jens F. Ryland dont les guitares elles-mêmes sonnent brouillon.

25

26

Il s’avérera difficile donc d’apprécier comme il se doit la musique de BORKNAGAR, qui sera la grosse déception de la journée.

Setlist : The Genuine Pulse / Oceans Rise / Epochalypse / Ruins Of The Future / Ad Noctum / The Eye Of Oden / Frostrite / Universal / The Dawn Of The End / Colossus

VENOM

La Blackwaters stage s’est bien remplie, il faut dire que les Anglais de VENOM sont très attendus. Le show commencera sur « Black Metal » et l’effet de surprise sera total pour un morceau des plus mythiques.

27

Cronos est en grande forme, son chant n’a pas changé d’un poil et nous mènera d’emblée dans une ambiance de leurs morceaux. Aux sourires qu’arborent les visages des membres de VENOM, ils sont très heureux de jouer au FALL OF SUMMER. Rage, à la guitare, mène le public à la baguette et ne cessera de jouer avec tout le long du set. Dante, à la batterie, impressionnera par son kit aux cymbales surélevées, prenant une place considérable en fond de scène et attirant aisément les regards, comme par son jeu frisant l’excellence.

28

VENOM aura opté pour satisfaire ses jeunes fans comme les plus âgés en livrant un setlist aux petits oignons. Le set passera par des morceaux du dernier album « Fallen Angel » sorti en 2011 tel que « Pedal To The Metal », « Hail Satanas » ou encore l’éponyme « Fallen Angels », mais également par des pépites inéluctables qui ont marqué sa carrière parmi : « In League With Satan », « Leave Me In Hell » ou encore l’énorme « Buried Alive ».

Le public s’éclate totalement, il faut dire que l’enthousiasme des membres de VENOM est vraiment des plus communicatifs, le show se déroulera sans un seul moment de répit ou de baisse de régime, l’ambiance restera survoltée du début à la fin du set.

29

VENOM aura offert une belle branlée, hélas, nombreux fans, regretterons de ne pas avoir eu « Countess Bathory » sur le rappel, à la place nous aurons « Witching Hour » qui ne sera pas non plus pour nous déplaire.

Setlist : Black Metal / Hammerhead / Bloodlust / Buried Alive / Antechrist / Hail Satanas / Pedal To The Metal / Resurrection / The Evil One / Welcome To Hell / Leave Me In Hell / Warhead / Fallen Angels / In League With Satan / Witching Hour

30

Comme cité précédemment, des soucis de santé ne me permettant pas de tenir la cadence aujourd’hui, cette première journée s’achèvera hélas ici pour moi, mais non pas sans hâte de faire la seconde journée dans des conditions physiques plus adéquates.

Report réalisé par Phenix

Retrouvez ces artistes sur facebook

Cruxifiction

Mercyless

Agressor

Bölzer

Exumer

Rotting Christ

Borknagar

Aura noir

Impaled Nazarene

Carcass

– Vampir

Venom

Fall Of Summer Festival